doob solutions numériques de partage culturel

Actualités : Aquitaine Archives - Page 2 sur 2 - doob

De la musique libre pour les plagistes

21 juin 2010 illustration pour De la musique libre pour les plagistes

Cet été, les plagistes pourront agrémenter leurs séances de bronzage avec de la musique libre dans les oreilles.
En effet, plusieurs plages ou communes côtières seront équipées de bornes Automazic ou Minimazic.

Partons du Nord, la plus nordique des plages, Bray-Dunes proposera dans une médiathèque estivale une Automazic à partir du 5 juillet.

Ensuite en Bretagne, dans le Morbihan, la médiathèque de Carnac ouvrira ses portes au public le 1er juillet.

Descendant encore un peu sur le littoral, 4 plages de Vendée disposeront de bornes Minimazic à partir du 1er juillet.
4 cédéthèques et médiathèques « continentales » disposent déjà d’Automazic.

L’île d’Oléron propose quand à elle la borne Automazic au public depuis Novembre.

Anglet, à quelques kilomètres des côtes basques s’est aussi équipée d’une Automazic en Avril.

Si près de la Méditerranée,  Montpellier met à disposition du public 2 Minimazic dans sa médiathèque centrale.

Pour ceux qui ont décidé de passer l’été plus dans les terres :
En Provence, Laudun l’Ardoise ouvre sa médiathèque avant les vacances avec une Automazic.
Au pied des Alpes, depuis plus d’un an, Chambéry dispose aussi d’une Automazic.

Anglet : Inauguration de la borne Automazic

8 avril 2010 illustration pour Anglet : Inauguration de la borne Automazic

Dans le cadre des Rencontres locales du logiciels libre, la ville d’Anglet et sa bibliothèque organisent une rencontre débat sur la culture libre où seront présents, notamment, Eric-Marie Gabalda, président de l’association Musique libre ! et Sylvette Peignon, de la médiathèque de Gradignan (première médiathèque équipée d’une borne). Ce débat aura lieu à partir de 10H dans la galerie Pompidou de la bibliothèque.

A 11H30, présentation de la borne Automazic au public, avec 2 concerts qui seront directement déposés sur la borne.

L’après-midi, à partir de 14H, toujours dans la galerie Pompidou, divers stands seront ouverts au public :

  • L’école d’art de la CABAB propose :
    – l’image pixelisée et la mise en page pour l’impression (Gimp)
    – le dessin vectoriel 2D et la 3D (Inkscape Blender)
    – la création d’interface domotique
    -l’enregistrement sonore
    avec Alexandre Garacotche, Samuel Laroye, Adèle Beauchamp
  • Le MICA (Micro informatique club d’Anglet) propose :
    -Les logiciels libres au quotidien : mail, internet, bureautique, photo
    -Les différentes plateformes pour utiliser les logiciels libres
    -Découvrir Ubuntu sur Mac à travers une machine virtuelle (Virtual box)
    avec Sébastien Hirigoyen et des membres de l’association
  • LProd (Libre Production) où comment faire facilement de la vidéo avec des logiciels libres
    avec Laurent Bellegarde et Jesus Muñoz
    Euskalug (pas encore de programme )
  • Association Musique libre ! / Dogmazic / Pragmazic
    – avec Eric-Marie Gabalda (Musique libre !) et Emmanuel Sargos (Pragmazic)

Anglet s’équipe d’une Automazic

5 février 2010 illustration pour Anglet s’équipe d’une Automazic

Anglet, commune basque et gasconne, partageant la communauté de communes BAB (Biarritz Anglet Bayonne), accueillera  une borne Automazic dans sa médiathèque. L’inauguration se tiendra le 10 avril 2010 lors de l’ouverture des rencontres locales du logiciel libre.

Deuxième vie pour la premiere borne

30 novembre 2009 illustration pour Deuxième vie pour la premiere borne

Le premier prototype de la borne automazic a été livré à la médiathèque de Gradignan il y a 2 ans.
Remplacé par une borne de nouvelle génération, le prototype est aujourd’hui allé s’installer à l’Espace 29, à Bordeaux, où siège, entre autres, l’association Musique libre ! .

Ainsi, une nouvelle vie s’annonce dans cet immeuble qui abrite des dizaines de structures artistiques.

Trônant à l’accueil, au milieu d’expositions temporaires, elle saura sans nul doute trouver un public éclectique.

Une équipe de la chaine de télévision locale TV7 est venue hier lui rendre visite, suivant ses confrères du journal Direct7, qui étaient venus deux semaines auparavant.

La nouvelle borne à Gradignan

8 mai 2009 illustration pour La nouvelle borne à Gradignan

Gradignan a été la première ville à croire au projet Automazic. Ils ont à cette occasion disposé depuis 16 mois d’un prototype dont le design était assez différent de l’actuel.
Le 7 mai, nous avons installé le nouveau modèle, unifiant ainsi tout le parc des bornes.

La fin d’une époque, un petit pincement au cœur, l’occasion de comparer les deux et d’analyser le chemin parcouru techniquement et esthétiquement.

Nous avons donc récupéré le prototype pour le placer dans le bureau de Pragmazic.

La Borne à Gradignan après dix mois d’utilisation

7 octobre 2008 illustration pour La Borne à Gradignan après dix mois d’utilisation

Bilan de la borne

Le premier prototype de la borne automazic a été présenté et installé à la médiathèque de Gradignan le samedi 3 novembre 2007. Après plus de 10 mois d’utilisation et pour répondre à de nombreux appels téléphoniques de collègues nous vous transmettons donc un petit bilan rapide de son utilisation à la médiathèque de Gradignan.

Petit rappel : La ville de Gradignan fait partie de la Communauté Urbaine de Bordeaux, elle compte 23000 habitants et la médiathèque a ouvert en décembre 2006. Surface de 2500 m2 au public et une équipe de 21 personnes. En ce qui concerne le fonds CD il s’élève à 7500 CD auquel s’ajoutent livres, partitions et DVD musicaux. (www.lamediathequedegradignan.fr/)

Notre établissement a choisi de proposer en complèment de son fonds CD un fonds de musique libre disponible gratuitement à l’écoute et au téléchargement. Nous disposons donc de la borne « Automazic » afin de présenter au public un catalogue d’artistes nouveaux et jusqu’à présent absents des discothèques de prêt. ((www.automazic.net/ )

Ce choix de la musique libre s’est fait dans la continuité des pratiques de la ville de Gradignan qui préconise déjà l’utilisation des logiciels libres pour notre administration et nos écoles.

L’acquisition de la borne et l’utilisation de celle-ci s’accompagnent depuis presque un an de nombreuses formations aux usagers autour des droits d’auteurs, du libre, du téléchargement. Nous avons également mis en avant des artistes via des playlists, des discographies et différentes animations. Nous veillons également pour la plus grande visibilité des artistes et leur rémunération à acquérir les albums sur supports physiques lorsque ceci est possible.

Parrallèlement à nos actions envers le public de la médiathèque nous avons également mené des nombreuses actions auprès des professionnels : journée professionnelle, participations à des blogs, conférences, formation…

Après plus de 10 mois d’utilisation voici nos premiers constats :

Les aspect positifs :

Mise en évidence par son emplacement et sa signalisation la borne attire le public. Son aspect esthétique et facile d’accès incite nos usagers à l’essayer. Cette facilité d’utilisation, très intuitive et simplifiée sera plus aisée encore avec la nouvelle interface qui devrait être installée dans les jours qui viennent.

Le public curieux utilise régulièrement la borne tout au long de la journée : près de 18000 morceaux ont été écoutés ou téléchargés en 10 mois. Et l’utilisation de cette borne concerne tous les publics même si les plus jeunes y vont beaucoup plus facilement. Il faut noter également que l’utilisation de supports amovibles (clé USB, I-Pod….) ne pose aucun souci. Nous avons même été surpris de voir à quel point l’usage de ces supports s’est totalement banalisé. La borne automazic proposait deux alternatives pour repartir avec une sélection de musique :

  • le téléchargement sur supports amovibles
  • la gravure d’un CD

La fonction « gravure » n’a quasiment jamais été utilisée ce qui concrètement nous a mis devant l’évidence du changement rapide des pratiques culturelles des auditeurs.

Le succès de la borne a depassé nos prévisions, elle a été très vite adoptée par nos usagers. Ce succès est du à l’esthétique de celle-ci et à son utilisation intuitive. Un poste internet avec un lien vers le site Dogmazic n’aurait pas obtenu la même adhésion. La quasi non-utilisation dans nos locaux de sites musicaux présélectionnés et mis en avant sur un poste informatique en est d’ailleurs la preuve concrète.

Autre point positif : l’intérêt de nos partenaires associatifs ou institutionnels. Il y a en effet un intérêt pronconcé et une demande de nos partenaires pour le dépôt de musique en local sur la borne Automazic. Nous avons déjà déposé des enregistrements comme ceux d’une chorale d’enfants avec laquelle nous avions travaillé mais nous souhaitons cette année renforcer nos partenariats locaux. Il y a en effet une forte demande pour la constitution de fonds local, d’enregistrements propres à la ville et à la région.

Aspect à la fois positif et négatif :

Les droits d’auteurs sont peu connus par nos usagers. Nous discutons beaucoup avec les usagers et nos partenaires à ce sujet, nous proposons des formations, ..(ect) mais nous nous rendons compte que la grande majorité de nos utilisateurs méconnaissent totalement les droits d’auteurs, mélangent téléchargement légal et illégal et que bon nombre d’idées fausses circulent sur ces sujets.

La musique libre et son utilisation ne sont comprises que par peu de nos usagers et par peu de professionnels qu’ils soient musiciens ou bibliothècaires. En travaillant autour du libre la médiathèque de Gradignan poursuit le travail entrepris par notre ville mais il s’agit concrètement là d’un travail de longue haleine avant que l’utilisation des licences libres relève d’un usage acquis. Lors d’une enquête effectuée dans nos locaux il est apparu que même ceux qui utilisent la borne ne connaissent absolument pas la spécificité du libre malgré la présence de prospectus autour de la borne, d’un texte d’explication sur la borne elle-même…. Il nous faut donc renforcer nos actions d’informations.

La borne Automazic et la musique libre ont besoin de se faire connaître davantage auprès des abonnés et de nos partenaires extérieurs. Ce n’est pas du tout une utilisation banalisée. Cette méconnaissance des licences libres est malgré tout un aspect positif car la borne est pour nous un énorme support de discussion et de formation autour des droits d’auteur.

Aspect négatif :

Le catalogue musical présenté par la borne n’est pas assez classifié et les oeuvres ne sont pas assez hierarchisées. Devant l’ampleur du catalogue (2055 heures de musique soit 26152 morceaux par 2604 groupes) les auditeurs tombent sur quelques morceaux qui ne leur conviennent pas et en concluent trop rapidement à l’inadéquation de la borne et à la qualité médiocre de certains artistes présents sur celle-ci. Nous avons également noté que certains étaient déçus par la borne quand il n’y trouvaient pas d’artistes connus car souvent nos usagers ont le reflexe courant de n’aller écouter que ce qu’ils connaissent déjà. Nous allons donc renforcer notre travail autour du fonds. Nous souhaitons désormais être plus présents quant à notre rôle de médiation et de conseil car nous nous sommes rendus compte que les lecteurs avaient besoin de répères et de conseils pour faire le tri dans l’offre que nous leur proposons. L‘offre numérique n’est pas une fin en soi. Elle demande plus de travail sur le fonds qu’un fonds musical constitué de supports physiques Nous avons fait ce travail de façon épisodique mais nous nous sommes rendus compte qu’il s’agit là d’une vraie demande de nos usagers et d’un réel manque : il n’y a pas ou peu de chroniques dans nos médias de musique sous licences libres. Nous souhaitons donc accentuer et renforcer notre rôle de conseil et de médiation entre nos usagers et les artistes sous licences libres.

En conclusion

La borne est pour la médiathèque de Gradignan un atout majeur. Elle suscite beaucoup d’intérêt que ce soit auprès des usagers ou des professionnels. Nous avons encore jusqu’aujourd’hui un prototype et c’est la première expérience de ce type en bibliothèque. Après ces premiers mois nous sommes fiers de ce succès mais nous nous souhaitons à partir d’aujourd’hui accentuer notre travail sur le contenu de la borne et sa mise en valeur. Parmi nos projets : l’intégration de la PCDM4, l’ augmentation de l’offre musicale avec des fonds tombés dans le domaine public, la mise en place d’une modération plus importante afin de mieux différencier les labels, les amateurs, les professionnels, augmenter nos playlists, mettre en avant certains albums par une critique ou un logo particulier le signalant…… Le public a besoin d’être mieux informé plutôt que plus informé.

Pour toutes questions complémentaires nous nous tenons bien évidemment à votre disposition.

Maxime ROUDIL , directeur de la médiathèque

Sylvette PEIGNON, responsable du secteur Son

Arnaud BERTRANDE, responsable du service multimédia

 

Inauguration de la première borne à Gradignan

10 octobre 2007
illustration pour Inauguration de la première borne à  Gradignan


La borne touche un public large

La médiathèque et la commune de Gradignan nous ont fait l’honneur de miser sur le projet Automazic.

Cette médiathèque, précurseur dans le domaine, a commandé notre premier prototype et nous a fait confiance, nous les en remercions chaleureusement.

De nombreux échanges et discussions avec l’équipe de la médiathèque ont permis de le développer en l’adaptant aux besoins spécifiques de ce type de structure.

Il sera conforme au modèle de série si ce n’est quelques éléments internes et l’absence de la fonction de dépôt de morceau, qui sera programmée par la suite et intégrée au prototype : la synchronisation de la borne à notre serveur de développement permettra de mettre à jour régulièrement son logiciel d’exploitation.

Automazic sera présentée pour la première fois au public le 3 novembre 2007 à 14H à la médiathèque de Gradignan, 32 route de Léognan – 33170 Gradignan

Programme de la journée « découverte borne automazic » :

14h00 : présentation et démonstration de la borne

16h00 : Concert acoustique d’Egon

17h00 : table ronde autour de la musique en ligne


doob